À partir de quand une voiture est-elle considérée comme véhicule de collection ?

Les véhicules de collection sont des automobiles très rares et jadis mises en circulation par les fabricants. Ils sont souvent conservés à des fins historiques, esthétiques et pour le prestige de leurs fabricants. Un certain nombre de critères permettent de les reconnaître. Entre autres, il s’agit de la date de fabrication, du coût d’achat, de la plaque d’immatriculation et autres particularités. Toutefois, avant qu’un véhicule soit reconnu comme voiture de collection, il faut aussi tenir compte de son propriétaire et de sa notoriété. Si vous êtes donc un passionné de véhicules de collection, trouvez plus de détails dans cet article.

Date de sortie et spécimens

véhicule de collection La date de sortie constitue l’un des critères indispensables à la reconnaissance d’un véhicule de collection. En réalité, les voitures de collection totalisent au moins trois décennies d’existence depuis leur sortie d’usine. Chaque année, un tri est effectué chez les promoteurs de marques de véhicules afin d’identifier les véhicules ayant au moins trente d’années d’existence depuis leur sortie d’usine. Cette année-ci par exemple, ce sera le tour des autos mis en circulation depuis les années 1991 d’intégrer le cercle des véhicules de collection. Toutefois, les trente ans d’existence d’un véhicule ne définissent pas automatiquement son appartenance au cercle des véhicules de collection.

Aussi, peut-on se référer au modèle (spécimen) d’un véhicule afin de définir son appartenance à la catégorie des voitures de collection. Pour qu’une voiture soit donc dite de « collection », il est impératif que la production de son modèle soit interrompue. De plus, un spécimen de véhicule peut aussi être certifié comme étant de collection si les pièces de son moteur restent authentiques comme à sa sortie d’usine. En cas de panne, il est indispensable d’utiliser des pièces d’origine afin de conserver son originalité. Ceci est valable aussi pour la carrosserie d’origine et les châssis de la voiture. 

Le coût d’acquisition et la notoriété du propriétaire

Le coût d’acquisition d’un véhicule est aussi un facteur de taille à prendre en compte pour l’éligibilité d’une voiture de collection. En effet, certains modèles de voitures coutant excessivement cher à leur sortie d’usine peuvent rester constants dans leur cherté même au fil des années. Dans de pareilles circonstances, le critère « cherté » est donc jugé assez suffisant pour considérer un véhicule ordinaire comme étant un véhicule de collection. Il faut aussi ajouter que le prix d’acquisition très élevé de certains véhicules peut aussi résulter des fonctionnalités embarquées et des matériaux rares utilisés pour leur fabrication, voire leur personnalisation.

Certains véhicules peuvent aussi être considérés comme des automobiles de collection grâce à leur propriétaire. Il s’agit de personnalités publiques (artiste, chanteur, acteur de cinéma, sportif de renom, homme politique, homme d’affaires, etc.) qui se sont procurés des modèles rares de marque de véhicule. La notoriété de ceux-ci peut donc avoir un impact sur ces véhicules et leur valoir le titre de véhicule de collection. Néanmoins, avant que le critère prenant en compte les propriétaires soit valide, il faut que le modèle de véhicule concerné compte au plus trois propriétaires dans le monde.