Vers qui se tourner pour avoir une assurance moto 50CC pas cher ?

Si vous possédez une moto, peu importe le modèle, vous êtes dans l’obligation de l’assurer, le but est de protéger vos deux-roues et bien entendu vous protéger également ! Considérez-vous dans ce cas-là comme conducteur principal, il est aussi évident que la conduite d’une moto sans assurance est considérée comme un délit passible d’une amende de 3 750 euros. Par ailleurs, le coût de votre assurance moto peut varier en fonction de plusieurs critères. Vous avez une moto 50 CC et vous vous demandez le coût le moins cher pour cette petite cylindrée ? Vous ne savez pas vers qui vous tourner pour l’assurer ? Les réponses sont dans cet article.

Comment bien choisir son assurance moto 50 CC ?

Assurance moto 50 CC Pour choisir la meilleure assurance pour votre moto 50 CC, il est recommandé de porter une attention toute particulière aux points suivants :

  • le prix de l’assurance par mois et par an ;
  • la garantie du conducteur ;
  • les garanties et les niveaux de protection ;
  • le montant des franchises.

Il est important de prendre en compte vos besoins, l’utilisation d’un comparateur d’offre assurance est un outil simple et pratique qui va vous aider à voir plus clair en ce qui concerne toutes les offres présentes ainsi que les formules et les garanties, ce qui vous évitera de vous perdre au milieu de toutes les offres d’assurance disponibles. Pour ce faire, il vous suffira de remplir l’ensemble des informations de votre moto 50 CC et des informations qui vous concernent pour obtenir des offres parfaitement adaptées à votre situation.

Il est conseillé de vous munir de votre carte grise ou de certificat d’immatriculation, de votre permis de conduire ainsi que de votre relevé d’informations fourni par votre assureur. En dernière étape, vous pouvez accéder à la page des offres et choisir tout simplement celle qui est la mieux adaptée afin d’être mis en relation avec l’assureur de votre choix.

Pourquoi les assurances de la moto 50 CC sont chères ?

Ce n’est pas un secret que d’assurer un deux-roues avec une petite cylindrée est une action bien compliquée à l’image de l’assurance de moto 50 CC, une fois que vous trouverez votre perle rare, l’assurer à moindre coût ne sera pas une mince affaire, pourquoi ? Cela s’explique par plusieurs points, parmi ces raisons, on compte :

  • la tranche d’âge qui conduit la moto 50 CC ;
  • la garantie civile qui coûte cher.

Pour bien comprendre ces deux points, il faut comprendre d’une part que la moto 50 CC est une moto qui est conduite majoritairement par les jeunes et que le risque des accidents pour les jeunes est bien évidemment plus important. D’autre part, la tarification est composée de plusieurs garanties dont la responsabilité civile qui est le poste qui coûte le plus cher aux assurances avec des prix qui varient entre 500 euros et 2 000 euros, un prix jugé exorbitant par les assurés.

À en croire les assureurs, ces prix sont bien justifiés, car les prix d’assurances sont calculés par rapport au ratio des sinistres occasionnés et aux cotisations encaissées. Si les motos 50 CC deviennent plus accidentogène, la cotisation augmentera en conséquence.

Le tarif moyen d’une assurance moto 50 CC

Ce n’est nullement le fait que votre moto 50 CC soit une petite cylindrée qui fera que vous allez l’assurer à un faible coût, le contraire est cependant vrai et cela s’explique par les accidents fréquents de ce type de modèle vu que c’est la préférée des jeunes. Pour donner un coût moyen à l’assurance de cette moto à la capacité de 50 cm³, il faut compter entre 400 euros et 700 euros pour la formule au tiers ou intermédiaire, le coût est élevé quand il s’agit d’une assurance tous risques.

Cependant, l’assurance de ce type de moto est en corrélation avec l’option de la formule, votre habitation, la marque de votre moto et votre âge, des éléments essentiels qui décideront du coût final de votre assurance. Si vous êtes un jeune conducteur et que vous êtes en possession d’une moto 50 CC, vous serez contraint de maintenir une assurance dans tous les cas, et cela, pour une durée de trois ans.